Un peu d’Histoire

Les danses Bretonnes, sont des danses traditionnelles pratiquées par les milieux Paysans, principalement jusque l’entre deux guerre.Elles sont dites communautaires car tout le monde danse ensemble, en rond, en couple ou en cortège.

Les occasions de danser sont nombreuses :
lors des pardons, pour les noces, pour durcir le sol en terre battue d’une maison neuve, les fêtes de soirs de travaux agricoles,…

Traditionnellement, les danses Bretonnes sont accompagnées soit par un couple de sonneurs (biniou-bombarde par exemple), soit par un ou plusieurs chanteurs(Kan Ha Diskan).

En Bretagne, les évêchés ou Pays (Bro) ont un rôle important. Et la danse Bretonne n’échappe pas à la règle.

Il existe 9 évêchés en Bretagne:
– 4 évêchés en Basse Bretagne.
– 5 évêchés en Haute Bretagne.

* Basse Bretagne :
– Evêché de Cornouaille (Bro Kerne) – Quimper
– Evêché du Trégor (Bro Dreger) – Tréguier
– Evêché du Léon (Bro Leon) – Saint Pol de Léon
– Evêché Vannetais (Gro Gwened) – Vannes

* Haute Bretagne :
– Evêché du Penthièvre – Saint Brieuc
– Evêché de Saint Malo
– Evêché de Dol De Bretagne
– Evêché de Rennes
– Evêché de Nantes

Et voici celui de notre évêché:

La limite Basse et  Haute Bretagne correspond à une limite linguistique:
– A l’ouest d’une ligne Paimpol/Pontivy/Vannes on parle le BRETON, c’est la BASSE Bretagne,
– A l’est de cette ligne, on parle le GALLO, c’est la HAUTE Bretagne.

On retrouve ces limites sur le drapeau Breton, le Gwenn Ha Du (Blanc et noir):


– 4 Bandes blanches = 4 évêchés de Basse Bretagne
– 5 Bandes noires = 5 évêchés de Haute Bretagne
(Drapeau dessiné en 1923 par Morvan Marchal)

A l’intérieur de ces évêchés il existe encore d’autre « sous » Pays (Bro).
Par exemple : Pays Pagan, Pays Rouzic, Pays Bigouden, Pays Dardoup, Pays Fanch, Pays Glazig, Pays Pourled, Pays Plinn, Pays Fisel, …
Pays à l’intérieur desquels on retrouve tout un répertoire de Danses Bretonnes riche et varié.
Tous les « Bro » ou Pays possédent leurs danses ou suites de danses avec des variantes pour chaque paroisse ou commune.

De nombreuses danses nous sont parvenues, grâce aux nombreux collectages effectués tant en danse qu’en musique.

La variété des danses est importante, quels que soient les terroirs de Bretagne.

Quelques noms de danses : gavotte, andro, laridé, rond, passe-pied, en avant deux, quadrille…

Les rythmes et les pas peuvent paraître mécaniques et simples d’exécution, mais ils sont en réalité un savant mélange de juxtapositions bien stylées que les danseurs ont plaisir à répéter à l’infini.

 

Aujourd’hui Fest-Noz, Fest-Deiz, Fêtes et Festivals ont pris le relais et les Danses Bretonnes se pratiquent en France et ailleurs.
Les Cercles Celtiques diffusent également avec fierté la danse lors de représentation scéniques et concours de danses aux mises en scène spectaculaires. Une occasion de découvrir la richesse des modes vestimentaires !

On compte en Bretagne 66 modes de costumes Breton différentes.
Cette telle diversité vient que la Bretagne est très compartimentée, en une quantité de petites ethnies.
Chaque commune s’identifie grâce à son costume, sa coiffe et représente une véritable carte d’identité.
Il existe la coiffe de grande cérémonie, la coiffe des dimanches, la coiffe de travail, et toutes la série des coiffes de deuil, coiffes qui varient suivant la période de deuil.
Aujourd’hui, les Danses Bretonnes restent toujours une distraction populaire.

 

(Cet historique est non-exhaustif et a pour seul intérêt de founir quelques informations de manière très brève à des personnes novice en la matière).

 

 

 

Laisser un commentaire